8 juin 2014 Paris-Roubaix (ou presque : Bohain-Orchies)

« Paris-Roubaix » cyclotouriste pour 117 km parfois pavés à 2

Paris-Roubaix ou presque…

Pourquoi « presque » ? parce que :

  • Prévu :

210km (dont 55kms de pavés), départ 5h00 de Bohain-en-Vermandois, arrivée Roubaix 17h maximum
(pour attrapper le dernier train de Lille nous ramenant à la voiture laissée au point de départ)

  • Réalisé :

117km (dont 21.2 de pavés), départ 6h35, et sortie du parcours à Wallers, puis fin (abandon) à Orchies

ON A EU DES CHTI PROBLÈMES (techniques) !

Un éclatement de pneu, puis un enchaînement d’une dizaine de crevaisons ont eu raison de nous.
C’est en regonflant tous les 2 kilomètres que nous avons pu finir en train jusque Roubaix,
juste pour avoir un aperçu du vélodrome et récupérer ce cher petit pavé, mérité quand même.

Nanterre-Cyclo20140608 (94)

Préparation : la partie tourisme

Départ en voiture de Nanterre samedi 14h30 pour 200km jusqu’au retrait des dossards à Bohain.
Les organisateurs nous croient Anglais, Hollandais ou Espagnols à cause de nos accents parisiens,
Et nous comprenons à peine leurs réponses. Quel pays !
Puis encore 70km jusqu’à Douai, seule ville qui proposait encore des hôtels 3 semaines avant.

Et petite visite (arrosée) du vieux centre. Pour le dopage en protéines, ce sera un POTIEJEVLEESCH :

NanterreCyclo20140607 (14)

La rando : la partie cyclo (très sportive !)

Malgré un réveil à 4h30, et avoir rejoint rapidement le départ, c’est difficile d’être vif avec une courte nuit (bruyante au F1 !) et un estomac barbouillé, . Et c’est donc seulement 2h plus tard que nous partîmes sur cette rando, avec un petit café léger, gracieusement et exceptionnellement offert…

En tous cas même s’il a plu durant la nuit et que les routes sont détrempées, le ciel est clair !
De plus il fait trop chaud pour rester en imperméable et il n’y a pas trop d’autres cyclos à cette heure.
2 Bons points.

Et nous y voilà vite (trop vite : au bout de 50 minutes), sur les premiers pavés.
Nanterre-Cyclo20140608 (11)

Pour mon partenaire et moi, c’est un baptême.
Rien à voir avec les pavés de Paris. Là ce sont de grosses pierres lisses en désordre
sur des chemins glissants et boueux complètement bombés au centre.
C’est bosselé, ça vibre mais en restant au milieu, ça passe « facilement ».
On ralentit quand même beaucoup (de 30km/h à 15-20km/h; fatal pour nos prévisions)
Et les secousses mobilisent tous nos moteurs auxiliaires : jambes fléchies, bras souples, poignets forts.
C’est du sport ! MAIS C’EST FICHTREMENT RIGOLO !

 

Nanterre-Cyclo20140608 (13)

Les chutes de bidons se succèdent. Les étrangers prévenus n’entendent même pas quand on leur dit.
Les vélos souffrent un peu. Parfois on entend un rayon qui claque, une chaîne qui saute, un pneu qui éclate.
Il y a de l’ambiance !
Là où ça se corse c’est quand il faut doubler sur le bas côté, car les timides se traînent en file sur le milieu,
mais on découvre vite la bonne technique : foncer le plus vite possible pour limiter les vibrations
et les crampes ou ampoules aux mains. Ça patine et « on tortille du cul » mais vraiment,
pousser sur 2 kilomètres en tentant de « voler » au-dessus des trous, ça aide !
Et voilà notre première panne, juste avant le ravito de SOLESMES : un superbe PSCHIIIIT…..
de pneu Durano pourtant neuf. Belle déchirure. Un pneu de secours minimum ils disaient : bon conseil, merci.

Nanterre-Cyclo20140608 (19)

 

Et même l’entrée du ravito est en pavés et en côte !

Nanterre-Cyclo20140608 (22)

C’est bien garni. Pas de café néanmoins et pire : comme le répète un hollandais
qui trouve une grande joie à pratiquer son meilleur accent dans notre langue :
« PAS PAPIER, JUSTE CHIER »

 

On en repartira quand même. Déjà 2h qu’on roule et à peine 40kms de parcourus.

 

L’enchaînement continue : routes pour récupérer, pavés pour bien suer et crevaisons pour équilibrer.
Pour changer c’est une voiture qui passe sur la section pavée à QUÉRÉNAING, ridicule…
Nanterre-Cyclo20140608 (39)

Et un peu plus loin, un accident : épaule déboitée pour ce voisin cyclo
du club de Houilles (SOH) Ouille ! Ouille ! Ouille !

Nanterre-Cyclo20140608 (45)

Et pour éviter son comparse resté au milieu, ayant perdu beaucoup de lucidité visiblement,
c’est mon tour de commencer à crever…
Le collègue du blessé est si choqué qu’il ne parvient même pas à guider les secours :
« nous sommes au bon milieu de nulle part, pouvez-vous venir SVP ? »

 

Toujours sur le même rythme de croisière rouler/trembler/crever,
nous parvenons jusqu’au PAVÉ BERNARD HINAULT :
Nanterre-Cyclo20140608 (61)

Celui-là même, qui bien que victorieux avait commenté :
« Paris-Roubaix est une belle cochonnerie ! »

 

Et enfin, nous voilà en vrai pays minier, à WALLERS, pour le 2ème ravito,
qui n’est pas encore le repas chaud espéré, à la PORTE DU HAINAUT,
qui sera l’arrivée d’une étape du Tour de France le 9 juillet prochain.
Nanterre-Cyclo20140608 (66)

Un peu de tourisme avec les détails historique de Zola et le chanteur-reconverti Renault-Germinal.

Puis on enchaîne très vite avec la fameuse TROUÉE D’ARENBERG

Nanterre-Cyclo20140608 (77)

terminée en mode « facile » sur le bas-côté lisse,
vu l’état très appauvri de notre stock de chambres à air de secours…

Nanterre-Cyclo20140608 (81)

Et ce sera tout pour le parcours officiel en ce qui nous concerne cette année.
Faute de temps, nous décidons de finir par les routes « normales ».
Celles-ci auront tout de même raison de nous rapidement comme indiqué plus haut
Et nous prendrons une pause forcée à Orchies 

Nanterre-Cyclo20140608 (89)

 

La fin c’est en TER puis dans le Mongy (=le tramway) de Lille à Roubaix.

Nanterre-Cyclo20140608 (90)

Et voilà donc le vélodrome, où nombreux braves arrivent encore à 17h30
L’ENFER DU NORD MÈNE AU PARADIS

Nanterre-Cyclo20140608 (92)

On fera mieux l’an prochain ! Mieux préparé surtout.
Pneus de 25 voire 28 sur les 2 roues, double guidoline…
En tous cas c’est une sortie vivement recommandée que tout cyclo se doit de faire une fois dans sa vie.
Si ! Si !

 

Merci le Vélo-Club de Roubaix et Longue vie aux pavés !

 

Et merci à mon co-équipier pour la logistique 😀

 

 

LES CHIFFRES :

Distance: 116.99 km
Gain d’altitude: 565 m

LES SECTEURS PAVÉS :

(nom, longueur, dénivelé)

Pavé de Troisvilles 2,1km 25m

Pavé de Viesly 1,7km 18m

Pavé de Quiévy 3,7km 31m

Pavé de Saint Python 1,5km 22m 

Pavé de Vertain 2,0km 14m

Pavé du Buat 1,8km 39m

Côte de la rue cailloux 1,3km 41m

Pavé de Verchain Maugré 1,6km 14m

Pavé de Quérénaing 2,4km 33m

Pavé de Maing 1,6km 11m

Haveluy East 1,0km 8m

Haveluy 2,5km 9m

Trouée d’Arenberg 2,3km 13m

 

LES PHOTOS :

Toutes les photos sont dans l’album de cette sortie secouée .

 

LA CARTE  : ou bien par là pour l’afficher en grande taille

F.G.