La Randonnée Pierre LINA

Quand :
14 octobre 2018 Jour entier
2018-10-14T00:00:00+02:00
2018-10-15T00:00:00+02:00
Où :
Gymnase du Chenil
Avenue Jean Béranger
78160 Marly-le-Roi
France

La Randonnée Pierre LINA

Depuis 1993 le CCTM organise en automne le rallye de la Petite Reine, rebaptisé Randonnée Pierre LINA en 2004.

La « RPL » est inscrite au calendrier des randonnées proposées par la FFCT.

 

Les participants à cette randonnée ont le choix entre 3 parcours sur route de 50, 70 ou 90km

Un contrôle-ravitaillement est proposé sur chaque circuit. Crêpes et sandwichs vous attendent à l’arrivée.

Départ / arrivée : Gymnase du Chenil – Avenue Jean Béranger – Marly-le-Roi (78160)

 

 

Consultez la feuille de route

Sur SigleOpenRunner

RPL 50 km – RPL 70 km – RPL 90 km

 

Merci aux 298 participants en 2017
Au plaisir de vous retrouver le 14 octobre 2018

 

La randonnée Pierre Lina 2017, le rendez-vous des « crêpes » …. Dès 07h00, l’équipe du CCT Marly investit le hall du gymnase pour installer postes d’inscription, machine à café, crêpières électriques … de manière à faire face au mieux à l’affluence supposée des participants. En effet c’est le rush entre 08h00 et 09h00 mais, grâce aux listes préenregistrées, l’attente est relativement réduite. Et il vaut mieux car les narines sont déjà titillées par l’odeur des crêpes que Brigitte confectionne sans relâche depuis la veille et qu’il faut en toute logique mériter. Quelques cyclos se laissent tenter par un café et un morceau de gâteau maison, histoire d’affronter la côte de Marly avec un peu de carburant. Fort heureusement la météo capricieuse des derniers jours se révèle somme toute très acceptable : soleil la veille pour le fléchage, petite pluie durant la nuit et temps relativement sec et assez doux le matin même. L’activité se déplace progressivement sur les points de ravitaillement. A Autouillet, il faut faire face tant à ceux qui se sont engagés sur le 70 km qu’à ceux qui, parcourant le 90 km, ont droit à un second tour. Et l’équipe sur place ne chôme pas ; les thermos de café rendent de grands services. A Herbeville, sur le 50 km, l’affluence est moindre, bien échelonnée. L’originalité tient au fait qu’une chatte tricolore ou « écaille de tortue » s’invite toute la matinée et assure l’accueil des cyclos. L’un d’entre eux, un peu trop pressant à son encontre, s’est vu gratifié d’une belle griffure, l’occasion d’utiliser pour une fois la trousse de secours ! Et autre visite insolite, celle de charmantes « gendarmettes » du peloton de St Nom-la-Bretèche qui ont troqué leurs chevaux pour un gros 4×4 ; elles s’enquièrent des raisons de notre présence avant de s’en retourner à leur mission de surveillance des chasseurs. Autre surprise matinale déconcertante pour tous les habitués de la route des radars, le chargement de betteraves sucrières, nouvelle culture sur le plateau. La route a bien failli être interdite même aux cyclos qui ont dû se faufiler et ce sans aucun préavis semble-t-il. On n’ose imaginer Viendront, viendront pas ?? Une pause bien méritée et bien achalandée Moment de détente à Herbeville la même situation sous la pluie, comme une semaine plus tôt, lorsque la route était particulièrement boueuse. Après la pause du milieu de matinée, le gymnase retrouve son animation et cette fois-ci c’est la ruée sur les crêpes ; une pour les plus réservés ou les moins gourmands, deux ou trois pour les autres. Chacun peut choisir sa confiture maison : prune, fraise, rhubarbe,… etc. Et impossible de faire la différence entre une crêpe confectionnée la veille ou celle du jour même, tant elles sont faites avec professionnalisme et passion. Brigitte perpétue ainsi la recette familiale sur ses deux billigs, des modèles de quasi-pro, à grand renfort d’huile de coude 100% bretonne. Ce ne sont pas moins de 500 à 600 crêpes qui sont ainsi englouties par un peu moins de 300 participants soit 24 L de lait, 10 douzaines d’œufs, 10 kg de farine, x kg de beurre…. Une consommation tout à fait justifiée par les efforts consentis. Avant de repartir chaque féminine se voit offrir une rose et on se promet de revenir l’an prochain pour faire honneur à de telles agapes… Grosse hésitation : quelle confiture choisir ? Brigitte dans ses œuvres … Honneur aux dames

Laisser un commentaire